Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gracieuse

Bonjour,

Nicole Nisol, la fée Plume a dû se pencher sur mon berceau un quatorze Février 1962.

Certaines personnes le disent, moi, je suis toujours aussi peu confiante en moi. Mais comme j’adore écrire, je me suis lancée.

Oser enfin partager ma passion, suite à des conseils avisés de mes amies et d’une thérapeute, et oui, parfois il suffit de...

Une rencontre, un avis, un encouragement et on ouvre le champ des possibles.

Ah oui, j’oubliais, la fée Plume était d’humeur poétique quand elle me toucha.

Et comme une plume, elle se fit poésie et douceur, et elle me saupoudra d’une bonne dose d’émotions.



Nicole était présente au salon du livre et des éditeurs le vendredi 15 novembre et le samedi et dimanche à Mons.
Elle n'a pas chômé, notre auteure !
 
Elle officie sur Facebook, sur sa page d'auteure et vous pouvez découvrir ses livres sur le site du livre en papier.
LUNDI – Jour de la lune – On commence la semaine ! Hop hop hop ! 7 questions sur… Toi. Présente-nous l’Auteur / Autrice

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse pas.
 

  1. As-tu un(e) assistant(e) comme moi ?
    (dans ta vie personnelle, professionnelle, pour toute tâche ingrate, etc.)

Hélas non, pas d’assistant. Il lui faudrait sans doute beaucoup de patience pour m’apprendre à utiliser l’outil informatique. Parce que là, c’est la débrouille, mais … quoique je progresse petit à petit.

Enfin je suis injuste, car j’ai une aide pour la mise en page de mes petits livres auto-édités.

Ayant eu une expérience très peu concluante avec un éditeur, je me suis tournée vers l’auto-édition, et un collègue de plume m’aide beaucoup.

Sinon, j’ai deux chiens, deux chats, un mari (oui un suffit), et aussi des veaux, vaches( sans cochon, ni couvée) puisque je m’appelle … non pas Perette, mais je suis conjoint-aidant de mon mari qui est … non pas Jean de Lafontaine mais bien agriculteur. Eh oui, les pieds dans la terre mais la tête dans les nuages.

 

  1. Quel est ton objet fétiche ?
    (Stylo, chaussettes, bouteille de bière, etc.) Explique-nous.

euh...J'adore les stylos, les stylos billes, les stabilots, les plumes, l'encre, les mots... Oui je sais un peu facile mais c'est vrai, les tiroirs débordent .

 

  1. Je te propose une soirée avec un auteur, quel est ton programme ?
    Ca dépend quel auteur? 

Il y deux auteurs que je voudrais bien faire revenir sur terre pour passer un moment avec eux dans leur chère Provence. Ce sont bien-sûr Marcel Pagnol et Jean Giono. Nous irions nous asseoir sur un rocher à flan de colline, près du Garlaban ou pas loin de Manoque. Pas besoin de se parler, juste écouter le chant des cigales et regarder voler les papillons, se laisser caresser par le soleil. Respirer les odeurs de thym et de romarin sauvage, et redescendre le soir, voir les anciens jouer aux boules ou faire une partie de cartes.

 

Et quant aux contemporains, les rencontrer dans les salons et papoter de notre passion commune.

 

 4. Un lecteur idéal ? Raconte-le. Un authentique, un vrai, élevé au bon grain.

Il n'y a pas d'idéal, qu'il sache lire entre les lignes peut-être? ;-)

C’est difficile comme question, peut-être qu’il ne juge pas trop la lecture. Qu’il aime ou qu’il n’aime pas, essayer de comprendre la motivation de l’écrivain et les heures que celui-ci a passé devant son clavier, à retoucher l'une ou l’autre phrase, à choisir l’un ou l’autre mot.

 

5. Un de tes personnage à nous présenter : que voudrais-tu lui dire ?

Ah Laura, je viens avec toi en Provence, garde-moi une petite place!

 

6. Décris-nous ta position préférée.
Pour écrire ?

Euh, joker! Non sérieux rien de particulier.

 

  1. Portes-tu une tenue particulière pour écrire ?
    Satin, dentelle, coton ?

Rien de bien fantasmant non plus. Les habits de tous les jours ou parfois le pyjama .

Gracieuse interview : Nicole Nisol
MARDI – Jour de Mars - Auteur certes, Lecteur aussi ? Si tu ne lis pas, tu vas au ciné ou tu regardes des films, des séries… Et si tu ne fais pas ça de ta caverne, tu dois jouer à des jeux vidéo ? Au fait, c’est 6 questions aujourd’hui.

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse toujours pas.

  1. Qu’oses-tu nous dire à propos de tes vices avouables dans tes lectures (filmographie/ludothèque) ?

J’essaie de lire un peu de tout, avant je lisais beaucoup de policiers, maintenant beaucoup moins. De même pour les séries télé, avant regarder “esprits criminels” ne me donnait pas la chair de poule, maintenant, non plus d’ailleurs, mais je n’aime plus trop. Croyez-vous que c’est l’âge? 😉 Ma lecture en cours est “ treize à table”, pour découvrir des auteurs différents. J’aime beaucoup la nouvelle de Philippe Besson, cela m’a donné envie de le lire.

Sinon je vais me répéter, Giono et Pagnol sont mes maîtres.

Ma dernière séance ciné date de longtemps : un film que j’avais aimé c’était “ Les suffragettes”, et oui timide et réservée mais un brin féministe.

Et bien-sûr quelques bonnes comédies.          

 

  1. En musique ou non ?
    Pratiques-tu ton loisir en musique ou non ?

Oui, il y a toujours de la musique à la maison. J’écris toujours en musique, qu’elle soit classique ou chansons à textes : Cabrel, Ferrat, Brassens, Becaut, et bien d’autres, j’ai vraiment besoin de musique ou de mots pour me déconnecter de mes soucis et laisser libre cours à ma plume.

 

  1. Comment peut-on te séduire ?

Avec de la poésie. Elle ne se trouve pas que dans les mots écrits ou oraux. Elle se trouve dans les gestes de tous les jours, dans les regards complices, dans les sourires échangés. Et dans les rires, j’aime beaucoup rire et que l’on me fasse rire.

 

  1. Ebook ou papier ? Audiolivre ? Gros caractères ?

Papier, le bonheur du toucher, de tourner les pages (et quelle belle image, tournons la page, passons à autre chose)...Lire c’est s’évader de son quotidien , donc des pages à tourner, des chapitre à fermer...avancer...

 

 

  1. Lis-tu des confrères ?
    Bien-sûr, j'achète toujours plus de livres que je n'en vends ;-)
    Depuis que je fréquente les salons, je reviens toujours avec un ou deux livres, histoire de découvrir ce que mes collègues de plume racontent. Et je me dis toujours que je ne comprends pas pourquoi et comment certains réussissent à être éditer, à vendre pleins de bouquins ( Musso, Levy, Schmitt que j’aime beaucoup), mais pourtant il y a tellement de talents méconnus dans les petits salons.

 

  1. Lis-tu des notices ?

Parfois celles des médicaments, comme ça je vois les effets secondaires et je ne prends pas le traitement. Non sérieusement, ma vue baissant ( vu mon grand âge 😉  j’aurais en plus besoin d’une loupe.

Gracieuse interview : Nicole Nisol
MERCREDI – Jour de Mercure (pas le thermomètre) –  Parle-nous de ce qui t’anime en tant qu’auteur. Tu as 5 questions

 

Tu connais le chemin de la table du kiné… Une petite bière ?

  1. Ton signe astrologique ? Certains signes sont moins animés que d’autres, le savais-tu ?
    Je suis verseau, ascendant gémeaux. Je crois fortement à l’astrologie. Une amie m’a fait ma carte du ciel, j’ai donc dû aller chercher mon heure de naissance, car ma mère ne savait plus très bien. Je suis donc née un 14 Février (Je suis une grande amoureuse), à 11h45, et oui, à l’heure de l’apéro. Bon, pas pour l’alcool mais pour plutôt pour les amuses- bouches ( je suis gourmande). Et un petit muscat ou un verre de bulles comme Amélie Nothomb.

 

  1. Comment inventes-tu tes titres ?
    J’ai parfois du mal à trouver un titre et pour celui que je suis en train d’écrire, c’est venu tout seul: Ce sera “Un pommier sur la rive”. J’emmènerai mon lecteur en Normandie et ensuite à Cologne sur la rive du Rhin.

 

  1. Ton temps de présence sur les réseaux sociaux ? Est-ce que tu fais tout ?
    Trop de temps. Je devrais me déconnecter plus. Je ne sais pas dire exactement les heures mais je sais que c’est trop, et que je perds du temps ( si précieux pourtant). Sur facebook, ma page d’auteur, regarder ce que les autres font, faire ma pub, et j’avoue depuis peu: jouer. Grrrr.

 

  1. Une âme de coach ? Pourrais-tu coacher un autre auteur débutant ?
    Je ne sais pas trop ? Je n’ai pas la fibre enseignante, ou je n’ai pas encore assez d’expérience pour coacher. Ou simplement pas assez de confiance en moi.

 

  1. Jusqu’où irais-tu pour un salon ?
    Distance, demandes, etc…
    50, 60 km me semble bien! Je n’aime pas trop conduire. J’aimerais beaucoup qu’on me covoiture 😉, je suis de bonne compagnie.
JEUDI – Jour de Junon – Bon, je sais, tout le monde attend. J’en ai même entendu qui trépignent devant leur écran d’où je suis.
Alors, parle-nous de tes livres. En 4 questions… Hé hé. Pas si simple, hum ? Attends de voir la suite.

 

Installe-toi confortablement sur la table de kiné, pose ta tête au milieu du trou et vas-y, nous t’écoutons.
La tête au milieu du trou, ouiii, j’adore les massages du dos. ;-)

 

  1. Un juge te demande de défendre ton dernier livre devant sa cour. Que lui dis-tu ?

Je ne suis coupable que de mon amour des mots et de la Provence, monsieur le juge. Je vous invite à lire cette magnifique histoire d'amour, sur fond de drame, je suis sûre que ma douce plume vous fera fondre comme un marshmallow dans un cacao chaud.

 

  1. Où peut-on te trouver sur le net ? (Réseaux, salons…)
    Ton adresse postale ? hé hé hé

Nicole Nisol auteure (sur facebook) et depuis peu sur instagram mais pas encore très active.

 

3. Combien de temps pour conclure ?
Ton livre, bien sûr !
Quelques semaines, ou quelques mois. Je construis d’abord l’histoire dans ma tête ( mon cerveau entre en ébullition), je nomme mes personnages, leur construis leur lieu de vie, leur passé, présent, futur. Je prends quelques notes. Pour mon dernier, j’ai fait un plan, mais j’en suis déjà un peu sortie 😉. Et ils m’accompagnent souvent partout, quand je me balade, quand je prends mon bain...Et quand je mets le point final, ils laissent un vide. Et hop, je dois chercher une autre histoire.

 

  1.  Utilises-tu des supports de communication ? Homme-sandwich, chien, voiture ? Assistant ?

Pas du tout

Pas trop de pub, sauf sur facebook. Une interview pour un journal ( La province) et des salons, bientôt Villers a Ville (1 et 2 Fevrier, on fera peut-être des crêpes) et Haino’s livres en Mars ( 20 et 21, si je ne me trompe) Au printemps, quand les bourgeons éclateront sur les branches, juste après les jonquilles.

Poète dès sa jeunesse !

Poète dès sa jeunesse !

VENDREDI – Jour de Vénus – On va parler de la personne derrière l’auteur… Ben oui ! On sait que dans ce corps de plume, de comptes de lectures et de stratégie marketing bat un cœur humain. Respire, il n’y a que 3 questions.

 

  1. Chocolat Suisse ou Belge ?

Belge, et oui un rien de chauvinisme

 

  1. Pastafariste ou d’une autre religion ?

Dans le doute total au niveau des religions. Humaniste avant tout.

 Pastafariste me convient, j’aime la cuisine italienne. L’eau monte au creux de mes joues et sous ma langue à l’odeur d’une bolognaise qui mijote.

 

  1. Tu vois une grande femme comme moi, que lui dis-tu pour la séduire ?

Désolée, je préfère les grands blonds avec une chaussure...ou pieds nus

Gracieuse interview : Nicole Nisol
SAMEDI – Jour de saturne et jour de salons, souvent. Tu me vois venir ? Bien. Tant mieux, on y va, alors.
En deux questions, t’as tout compris.

 

  1. Acceptes-tu le liquide ? Bière, café, chocolat, comme mode de paiement ?

Benh, bizarre cette question, mais pourquoi pas, une petite papote en buvant un coup ;-), mais là encore, ça dépend avec qui?

 

  1. Et si on te paie en nature, comme en pâtes, ça te va aussi ?

 des pâtes à la Bolognaise ou alors des tagliatelles au saumon.
Et pour ce qui est de la nature, une balade le long de la plage ( côte d’Opale de préférence), rejoindre les deux caps, le Gris Nez et le Blanc Nez, par-dessus les falaise, et si la météo le permet, apercevoir les côtes anglaises. Ou une balade dans les fôrets, gaumaises ou ardennaises, sentir l’odeur des sapins, marcher sur les feuilles, s’imprégner de ce parfum d’humus...

 

DIMANCHE – Jour du dieu soleil – Jour où on en profite souvent pour se la couler douce. Je ne poserais qu’une question et tu feras le reste. Ok ? T’as carte blanche.

 

Et 10 lignes pour ne pas fatiguer nos lecteurs. C’est parti.

Au resto, entrée ou dessert ?

Je suis d'une gourmandise, entrée, plat, dessert.

D'ailleurs , je suis un peu trop...enveloppée. J'ai dû tomber dans une espèce de potion aussi. Mais on ne vit qu'une fois n'est-ce-pas, quoique si je me réincarne...Alors pourquoi pas en grande blonde, svelte aux yeux verts ou bleus...

Mmmmmhhhhh, j'hésite...ou en oiseau pour me déplacer rapidement et migrer vers le sud à la première grisaille de septembre.

En attendant de faire une photo avec les jambes de Nicole... Les voici !

En attendant de faire une photo avec les jambes de Nicole... Les voici !

Si vous voulez lire les interviews d'autres auteurs que vous avez vus, photographiés ou à qui vous avez acheté un livre (ou êtes dans l'intention de le faire), vous pouvez les retrouver ici 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philippe D 23/01/2020 17:01

Voilà que j'en sais un peu plus sur Nicole. Hum...succulent cet interview !

Gracieuse 27/11/2019 13:36

Ah, toi aussi tu repars avec un grand sac de livres, qui ne son pas les tiens, et que tu vas lire ?
Le salon de Mons a tué mon compte bancaire. Je vais devoir louer mon assistant pour payer ces folies.
Dis, tu veux louer mon assistant ?

Nisol Nicole 01/12/2019 12:26

Merci pour ces questions humoristiques, car comme disait quelqu'un dont j'ai oublié le nom : " Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant!"