Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gracieuse

Dimanche, jour 2 complètement imprévu !

J'arpente à nouveau les allées de mes belles chaussures rouges avec une grande joie, appareil photo en main, téléphone prêt à poster sur Instagram.

Première étape, aller rechercher mon livre chez Linda, déjà. Le risque de nouvel oubli est trop important.

Voix off de l’assistant : et encore, elle oublie de raconter ses comptes du soir, où elle était au bord des larmes en voyant que la somme dépensée non prévue atteignait 3 chiffres et un 2 devant.

Rencontre de Octavie Demanne, membre du groupe du Comptoir de la culture, encore et toujours. Ah, j’en ai déjà parlé ? C’est parce que c’est un groupe où chacun s’exprime, où on ne voit pas tout le temps des promotions, des posts d’auteurs ravis de leurs commentaires de lecteurs et des nouvelles promotions de concours pour gagner un livre. On y parle d’autres choses, on y fait des jeux, on organise des journées thématiques, en bref, on a envie d’y aller. Les admins, si vous me lisez…. Hm, je crois que je mérite un chocolat à ma taille ! (Ceux qui étaient présentes au salon pourront partager avec moi pour confirmer que c’est amplement mérité)

Voix off : Ne l’écoutez pas ! Elle dit ça pour vous appâter, elle ne partagera rien. Le temps de dire ouf, elle aura déjà mangé la tête.
Je continue dans la délation, puisqu’elle m’a abandonné pour courir au salon…

 Tu étais à la messe !

Voix off :  Pas toute la journée ! Elle se termine à midi, la messe !

Donc, elle a recompté trois fois ses livres, vérifié sur son blog et sur sa liste d’auteurs en se disant, non, il me manque un livre. Mais comme elle avait laissé la voiture à Jurbise (près de Mons), parce qu’elle n’avait pas le courage de conduire le soir, et qu’elle revenait dans le secteur le lendemain, impossible d’aller vérifier le coffre… Voilà… Et moi, comme j’étais puni au bureau, je ne pouvais rien lui confirmer. Na.

T’as fini de bouder ? Prends un chocolat, on a le compte-rendu à terminer pour ce vendredi. Dépêche-toi, vilain garnement.

Voix off : vous en étiez à votre rencontre avec Octavie.

Oui ! Nous avons eu une passionnante discussion de bloggeuse-lectrice à bloggeuse-lectrice, c’était un grand moment pour moi de retrouver une alter-ego qui pense et agit comme moi. Eh bien je vous le dis : ça fait du bien ! Merci Octavie pour cet échange qui m’a rassurée sur l’espèce que je pense parfois en voie de disparition, de bloggeuse/Lectrice/femme de lettre honnête et respectueuse de ses lecteurs (de tout acabit).

Gracieuse visite : Salon du livre de Mons : 17 novembre 2019

Forte de cette discussion, je vais retrouver :
Nelly Topscher, du
Comptoir de la culture, puisque je savais qu’elle était là. Et que je l’avais notée sur ma liste ! Oui, après avoir vu le plan. Me suis dit que comme on avait bien causé du salon, au comptoir de la culture, ce serait marrant de rencontrer les membres. Même si j’ai quand même trouvé le moyen d’en rater, malheureusement.

Félicitations à M. Nelly pour ses sacs et ses décorations sur le stand, j’étais admirative ! D’ailleurs, m’sieur Nelly, t’es dispo pour me faire des jolies choses pour le 14 décembre ? Allez, je plaisante, j’ai déjà un assistant qui va bien travailler pour moi, et me préparer des jolies goodies pour les lecteurs.

Voix off : – Cessez donc de me gratouiller sous le menton ! Vous savez l’effet que cela me fait et je ne vais plus savoir taper !

Et j'en profite pour un petit selfie avec Christian Guillerme, que j'aurais le plaisir d'interviewer plus tard, comme vous le verrez.

 
Gracieuse visite : Salon du livre de Mons : 17 novembre 2019
Gracieuse visite : Salon du livre de Mons : 17 novembre 2019

 

 

 

 

 

 

Après un petit point, Elise Picker est déjà partie, dommage. Je vais voir Nil Borny qui a écrit un friller. Mais… Je n’ai plus un sou ! Déjà que je suis à crédit pour ce week-end…

Voix off : – ah c’est sûr que le budget chocolat et bière va être fortement grévé pour ces prochains mois !

– Je ne peux donc pas encore acheter le friller, mais il a réalisé des splendides couvertures avec des jambes. Et… Je m’y connais en jambes ! Je devais aller le rencontrer ! Puis, comme je dis souvent, la vie d’un livre ne se limite pas à sa date de parution. Une fois qu’il est sorti, il va passer entre les mains de différents lecteurs et pourra toujours être vendu plusieurs années après.

Voix off : – Il est toujours temps de découvrir un bon auteur.

– Tiens, attrape ce chocolat, tu l’as mérité. J’ai en plus rencontré deux auteurs qui venaient rencontrer Nil, JB Van Dyck, que je vais prochainement avoir le plaisir d’interviewer. Que du bonheur, quoi !

 
Gracieuse visite : Salon du livre de Mons : 17 novembre 2019

Je fonce chercher une autre chroniqueuse est aussi partie à 13 h du stand Plume blanche, Lyra-chat. Dommage, je suis arrivée à 15h. Timing, quand tu nous lâches !

Pas grave, je croise Laur’El, du Comptoir de la culture, à côté de Micaela Barletta (sur Facebook). Du coup, je capitalise.
Photos de partout, partenariats de partout.
Oups, ne dites rien à mon assistant, quand on lui parle de partenariat, il attrape des boutons.

– Un chocolat, mon p’tit bouchon ? Tape bien les notes, tu auras moins de travail pour les remettre en forme.

 

 
Gracieuse visite : Salon du livre de Mons : 17 novembre 2019
Un petit selfie avec Laur'El

Un petit selfie avec Laur'El

Un petit selfie avec Micaela

Un petit selfie avec Micaela

Je passe voir Emilie de Empaje, rencontrée le vendredi au salon des auteurs et des éditeurs.

Je refais une photo pour le blog, une jeune éditrice aux longues jambes, il faut qu’elle soit encore mieux connue.
Je choisis un livre à offrir à ma petite mannequin et muse d’horoscope Candice. 

Euh… Ben non, portefeuille resté à la maison. Oups…

Voix off de l’assistant : – Je ne reparlerais pas du fait que si je n’avais pas été consigné une fois de plus au bureau, je vous y aurais fait penser !

Gracieuse visite : Salon du livre de Mons : 17 novembre 2019

Pas grave, je vais terminer ma liste en beauté et je vais voir

Anne Libotte

Rencontrée l’année dernière au salon des écrivains et des éditeurs organisée par Alain Mertens, de la maison des employés, et j’avais très envie de repasser la voir, parce que j’admire leur travail pour les enfants dyslexiques.

Gracieuse visite : Salon du livre de Mons : 17 novembre 2019

A force de passer et de repasser devant son stand, je finis par m’arrêter pour rencontrer Marianne Deliht et par association de stand : Amélie Romarin. (Amélie Romarin Auteure sur Facebook)

Elles m’ont vue arpenter les allées depuis ces deux jours ! Et vers la gauche, et par la droite… Rapidement. Plus doucement… La tête en l’air, les mains chargées… Non non, ce n’est pas de la gymnastique, de couvrir le salon de Mons en tant que bloggeuse, mais c’est un sport ! Mais… Je gère.

Marianne, Autrice

Marianne, Autrice

Amélie Romarin

Amélie Romarin

Un remerciement particulier aux personnes du stand des vestiaires qui m’ont toujours gentiment accueillie quand je venais leur apporter des nouveaux livres à ajouter dans mon sac. J’aurais dû leur donner un chocolat, tiens !

Voix off : – si vous n’aviez pas tout mangé, en même temps…

Un petit passage au stand Scientia pour retrouver deux collègues que j’avais croisées à la salon des auteurs et des éditeurs : Jean-Philippe Lux et Meggie Lombart

 

– Et donc, je termine cette visite du salon avec la société d'auteurs Assucopie : (Société de gestion collective des droits de Auteurs Scolaires, Scientifiques et Universitaires.)
on n’y pense pas assez, surtout les auto-édités, mais nous avons aussi des devoirs à d’autres qu’à nos lecteurs et nous avons des obligations légales. Il est donc utile que nous soyions bien informés.
Je publierai prochainement un article quelques liens que je consulte régulièrement pour vous donner quelques pistes pour vous informer. Puis ils expliquent le tout bien mieux que moi : Fourmiztory, de Ethan, Ecrire et être lu, de Jérôme, et prom'auteur, de Virginie. Je n'ai pas encore rencontré physiquement ces personnes, mais ils me parlent régulièrement à travers leurs articles.  Ce n’est pas le sujet ici.

Voix off : – Bon, vous concluez ?

– Avec qui ?

Voix off : – que sais-je, moi ? Vous avez une besace remplie de cartes de visite, aujourd’hui ! Il n’y a qu’à choisir. Et venez avec des fleurs plutôt qu’une bière. Elles durent plus longtemps.

– Bien, alors, je crois que nous arrivons au moment des remerciements, aux organisateurs pour leur travail dans ce salon qui est de plus en plus beau.

Aux auteurs qui ont eu la patience de m’écouter, parce qu’en somme, je pense que parfois, j’ai parlé plus qu’eux. Oui, c’est possible ! Avec Gracieuse, tout est possible ! Je gère…

Et aux lecteurs qui passent un moment ici et lisent jusqu’au bout ce récit mouvementé, qui ne reflète pas la chaleur humaine et la joie que j’ai eue de voir les personnes avec qui je discute en chair et en os.

Et je vous dis rendez-vous à très vite, parce que nous avons des auteurs qui ont accepté de m’accorder une interview particulière. Restez informés pour découvrir Alban, Vincent, Eric, Tom, Myriam, Jean-Philippe, Meggie, Marushka, Rémy et d’autres encore.

Une dernière chose : Je n'ai pas vu les grandes stars du salon, Pierre Kroll ni Bruno Coppens, David Jeanmotte et Jérôme de Warzée, ni Pierre Coran, ni Raoul Cauvin ou Daniel Kox, je le regrette, mais je n’avais pas le temps de tout faire, et j'ai vu mes stars à moi. Même si j'aurai bien voulu un selfie avec Sire Cedric qui est adorable. Ce sera au prochain salon ! J’aurais, (j’espère vraiment) encore l’occasion d’aller voir ces auteurs, Pierre, Jérôme, (BD) dans d’autres séances de dédicace. Et peut-être même de réaliser une interview avec eux !

Voix off de l'assistant : – Concluons ici ou elle va nous inventer de relooker David Jeanmotte...

– Les auteurs, ne vous inquiétez pas, je gère !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article