Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gracieuse

"Née en 1984 dans une petite ville de Haute-Saône, en Franche-Comté, je suis devenue Alsacienne d’adoption depuis quelques années. 

Mariée et maman de deux adorables petites filles, mes journées sont bien remplies. J’ai débuté ma carrière professionnelle en tant qu’infirmière, un métier que j’aimais d’ailleurs énormément et auquel je rends hommage dans mes premiers romans. Désormais, j’ai la joie de pouvoir exercer mon métier d’écrivain librement, ce qui me permet de laisser s’exprimer mon imagination fertile, trop longtemps ignorée. 

À la suite d’une découverte traumatisante me concernant, l’écriture m’a semblé une évidence, le moyen thérapeutique nécessaire pour garder pieds.

C’est la raison pour laquelle, début 2017, je me suis lancée dans l’écriture et les concours de nouvelles. La première que j’ai écrite, à défaut d’avoir gagné, a été publiée dans le recueil dédié. L’une des suivantes, « La vie en rose », a obtenu le 2ème prix du concours Charles Batut (rotary club de Bourges). Dans le même temps, j’ai décidé de participer à un concours de romans, organisé par Librinova, sur le thème des faits divers. « L’empreinte du passé » a obtenu le 3ème prix de ce concours et a donc été mon premier roman publié, en novembre de la même année. 

Depuis, je suis devenue auteure indépendante, autoéditée. J’ai la joie de publier moi-même mes romans. 

Pourquoi pas dans une maison d’éditions, me demanderez-vous ? Qui sait, peut-être un jour, mais pour le moment, je suis très heureuse et fière de mon parcours. Je n’aurais jamais pensé toucher autant de lecteurs, ni les émouvoir à ce point. 

De mon point de vue, il n’y a pas meilleure réussite !

 

Vous pouvez la retrouver sur son site et en découvrir encore plus en lisant cette interview :

LUNDI – Jour de la lune – On commence la semaine ! Hop hop hop ! 7 questions sur… Toi. Présente-nous l’Auteur / Autrice

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse pas.

  1. As-tu un(e) assistant(e) comme moi ?
    (dans ta vie personnelle, professionnelle, pour toute tâche ingrate, etc.)

Malheureusement non (ça serait vraiment cool !), mais j’embauche mon mari et mes enfants. Je délègue… du moins, j’apprends ;-)

 

  1. Quel est ton objet fétiche ?
    (Stylo, chaussettes, bouteille de bière, etc.) Explique-nous.

Non, pas d’objet fétiche, mais comme beaucoup de monde, je me sens perdue sans mon portable.

 

  1. Je te propose une soirée avec un auteur, quel est ton programme ?

J’imagine qu’on parlera de lectures, principalement, mais aussi peut-être d’écriture et on s’échangera nos conseils édition/autoédition. Avec un peu de chance, on aura d’autres points communs et on deviendra amis.

 

 

  1. Un lecteur idéal ? Raconte-le. Un authentique, un vrai, élevé au bon grain.

Celui qui ose découvrir des auteurs peu connus, même autoédités. Qui part sans apriori et se laisse séduire par l’histoire.

J’ai la chance d’en compter plein parmi mes lecteurs.. En plus, ils n’oublient pas de laisser un commentaire post-lecture. Ils sont parfaits ! Je les aime !

 

  1. Un de tes personnage à nous présenter : que voudrais-tu lui dire ?

Matthieu, de Ce lien qui nous unit.

« Enfin, te voilà ! Tu m’as trop manqué. Je t’aime. »

 

  1. Décris-nous ta position préférée.
    Pour écrire ?

Allongée. Oui… c’est pas forcément facile, mais c’est le cas. Sur mon canapé ou dans mon lit.

 

 

  1. Portes-tu une tenue particulière pour écrire ?

Satin, dentelle, coton ?

Décontractée ! J’aime être à l’aise pour pouvoir me concentrer pleinement sur mon histoire et mes personnages.

Gracieuse interview : Ninon Amey
MARDI – Jour de Mars - Auteur certes, Lecteur aussi ? Si tu ne lis pas, tu vas au ciné ou tu regardes des films, des séries… Et si tu ne fais pas ça de ta caverne, tu dois jouer à des jeux vidéo ? Au fait, c’est 6 questions aujourd’hui.

 

Installe-toi sur cette table de kiné, et commençons. Non, je ne masse toujours pas.

  1. Qu’oses-tu nous dire à propos de tes vices avouables dans tes lectures (filmographie/ludothèque) ?

Je n’ai pas de vice inavouable, non, mais je suis une dévoreuse de livres. Je peux en lire 3 ou 4 par semaine.

Avec moi, c’est « jamais sans un livre ».

J’aime aussi regarder un film ou une série. (Vive Netflix > ah, ben le voilà mon vice !)

 

  1. En musique ou non ?

Pratiques-tu ton loisir en musique ou non ?

La lecture, jamais, contrairement à l’écriture, d’ailleurs.

 

  1. Comment peut-on te séduire ?

En m’offrant une carte cadeau avec un montant sympa, à utiliser dans une librairie.

 

  1. Ebook ou papier ? Audiolivre ? Gros caractères ?

(Ou si tu ne lis pas : Adepte aux films TV ou écran ? Ou juste le son pendant que tu fais autre chose ?)

Ebook ET papier. J’adore les 2, vraiment. Je passe de l’un à l’autre sans souci. Il y a des avantages et des inconvénients dans les deux. J’adore la liseuse, le soir, parce que je peux lire dans le noir, c’est moins agressif pour les yeux, et ça me permet de glisser plus facilement dans le sommeil…

 

  1. Lis-tu des confrères ?
    (Ou BD, revues, nouvelles, etc… fonctionne aussi si tu ne lis pas)

Oui, je lis énormément, et notamment des autoédités. J’aime également me laisser séduire par de nouvelles plumes. Mais je dois avouer que je choisis avec soin mes lectures. Je trouve qu’il n’y a rien de pire que de devoir se forcer à lire un livre qu’on n’a pas envie de lire.

 

  1. Lis-tu des notices ?

Même de jeux vidéos

Ben… ça m’arrive. Notamment les règles de jeux de société. De là à les comprendre…

Gracieuse interview : Ninon Amey

MERCREDI – Jour de Mercure (pas le thermomètre) –  Parle-nous de ce qui t’anime en tant qu’auteur. Tu as 5 questions

Tu connais le chemin de la table du kiné… Une petite bière ?
1.    Ton signe astrologique ? Certains signes sont moins animés que d’autres, le savais-tu ?
/


2.    Comment inventes-tu tes titres ?
Il y a toujours un titre qui me vient dès le début de la phase d’écriture. Ce qui me permet de ne pas avoir à numéroter mes romans. Mais parfois, je peux en changer avant la publication, si je trouve qu’il ne correspond plus. Dans ces cas-là, j’ai beaucoup de mal à en trouver un qui me plaît. 

3.    Ton temps de présence sur les réseaux sociaux ? Est-ce que tu fais tout ?
Les RS (réseaux sociaux) prennent trop de temps à mon goût. Oui, je fais tout, mais je m’organise au maximum pour être la plus efficace possible en un minimum de temps.

(Facebook, twitter, instagram...)

4.    Une âme de coach ? Pourrais-tu coacher un autre auteur débutant ?
Oui, j’aime bien diriger. Coacher, c’est difficile, ça demande beaucoup de temps et d’investissement, et je crois que je n’ai ni le temps ni l’énergie. 
Donner des conseils ou parler de mon expérience, bien sûr, pas de problème. 


5.    Jusqu’où irais-tu pour un salon ? 
Distance, demandes, etc…
Je suis allée jusqu’à Lyon (4h de route), mais pour l’instant, personne ne réclame ma présence avec insistance ( ;-) ), donc, j’essaie de rester dans ma région, pour plus de facilité d’organisation. Cela dit, je reste ouverte à toute proposition. Tout se négocie, se réfléchit… 

JEUDI – Jour de Junon – Bon, je sais, tout le monde attend. J’en ai même entendu qui trépignent devant leur écran d’où je suis.
Alors, parle-nous de tes livres. En 4 questions… Hé hé. Pas si simple, hum ? Attends de voir la suite.

 

Installe-toi confortablement sur la table de kiné, pose ta tête au milieu du trou et vas-y, nous t’écoutons.

  1. Un juge te demande de défendre ton dernier livre devant sa cour. Que lui dis-tu ?

C’est un livre qui fait du bien, qui donne le sourire, tout en faisant passer par toute une gamme d’émotions. De plus, c’est un roman parfait pour la saison, puisqu’il se déroule en grande partie à la montagne, dans la neige.

 

  1. Où peut-on te trouver sur le net ? (Réseaux, salons…)

Ton adresse postale ? hé hé hé

- Et mon assistant dit que tu es merveilleuse parce qu'il n'a pas eu besoin d'aller tout chercher, il n'a eu qu'à remettre en forme.

 

  1. Combien de temps pour conclure ?

Ton livre, bien sûr !

Ça dépend d’un livre à l’autre. Souvent, j’ai besoin de le laisser poser après l’écriture et je le reprends quelques mois plus tard. J’ai besoin qu’il me plaise à 100% avant de sortir. Sinon j’attends. Mais généralement, ça va vite. Ces deux dernières années, j’en ai sorti 4 par an. Je pense que je vais désormais ralentir un peu le rythme.

 

  1. Utilises-tu des supports de communication ? Homme-sandwich, chien, voiture ? Assistant ?

Oui, bien sûr, tout ça à la fois.

Si seulement…

Non, le plus souvent, j’utilise les RS (réseaux sociaux), c’est mon moyen de donner envie aux lecteurs de découvrir mon univers.

Les chroniqueuses littéraires permettent également à mes romans de se faire connaître, grâce à leurs blogs. Je les en remercie grandement, d’ailleurs.

Gracieuse interview : Ninon Amey
VENDREDI – Jour de Vénus – On va parler de la personne derrière l’auteur… Ben oui ! On sait que dans ce corps de plume, de comptes de lectures et de stratégie marketing bat un cœur humain. Respire, il n’y a que 3 questions.

 

  1. Chocolat Suisse ou Belge ?

Toute forme de chocolat. Accro à 200%

 

  1. Pastafariste ou d’une autre religion ?

À tes souhaits ! ;-)

 

  1. Tu vois une grande femme comme moi, que lui dis-tu pour la séduire ?

Pour l’inciter à découvrir mon univers, plutôt ^^ Je lui demanderais ce qu’elle aime lire, et je lui proposerais celui de mes romans le plus adapté à ses goûts.

- Ah ben j'ai beaucoup aimé Ce lien qui nous unit et j'ai Dis-moi pourquoi dans ma Pile à Lire. Avec un chocolat en prime, je te tombe dans les bras...

Gracieuse interview : Ninon Amey
SAMEDI – Jour de saturne et jour de salons, souvent. Tu me vois venir ? Bien. Tant mieux, on y va, alors.
En deux questions, t’as tout compris.

 

  1. Acceptes-tu le liquide ? Bière, café, chocolat, comme mode de paiement ?

Tous les moyens de paiement sont acceptés sur mon stand. Le chocolat, ça marche aussi !

 

  1. Et si on te paie en nature, comme en pâtes, ça te va aussi ?

Autant que ce soit en chocolat, alors ;-)

Pour le reste, mon mari, qui m’accompagne souvent, veille au grain.

 

- Si ton mari accepte les pâtes, ça nous va aussi ! 

Gracieuse interview : Ninon Amey
DIMANCHE – Jour du dieu soleil – Jour où on en profite souvent pour se la couler douce. Je ne poserais qu’une question et tu feras le reste. Ok ? T’as carte blanche.

 

Et 10 lignes pour ne pas fatiguer nos lecteurs. C’est parti.

Au resto, entrée ou dessert ?

Dessert sans hésitation. Chocolat de préférence, mais caramel, ça me va aussi ^^

Merci, Grâcieuse, pour cette chouette interview. Ça m’a fait très plaisir d’y participer. J’en profite pour glisser un merci à tous mes fidèles lecteurs, ainsi qu’à toutes les chroniqueuses qui répondent toujours présent.

Quant à tous ceux qui entendent parler de moi pour la première fois, n’hésitez pas à découvrir mon univers, mes romans, à rejoindre mes abonnés sur mon site auteur pour être au courant des scoops en avant-première (sorties, salons…) et à venir échanger avec moi. Je ne mords pas, promis !

À très bientôt.

Gracieuse interview : Ninon Amey
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article