Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gracieuse

De nombreux auteurs y seront présents, je vais pouvoir y retrouver des auteurs que je connais, virtuellement ou physiquement.
Voix off de l'assistant : - Vous n'allez pas commencer !
- Je n'ai pas dit que je les ais connus bibliquement bien que... Sur un malentendu, nous pourrions conclure
Voix off : - Et voilà, elle l'a placé ! 

Hop hop hop, c'est parti ! suivez-nous presqu'en direct du salon ! 

Hop hop hop !

Hop hop hop !

Cet article aurait été écrit durant - on va dire 5 jours entre le temps où j'ai enregistré des notes au fur et à mesure du salon, les petites notes que j'ai écrites pendant le salon, des notes que j'ai corrigées le lundi, les notes que j'ai prises à la volée, les notes que j'ai enregistrées pour que ce soit retranscrit directement pour me faire gagner un chouïa de temps.

De nombreuses photos ont été prises. Certaines sont floues, certaines sont belles, certaines sont juste à mettre dans un coin en souvenir. Le principal, c’est que ce salon était au top. Les auteurs qui veulent récupérer des photos, n'hésitez pas à m'envoyer un petit mot. J’aurais voulu vous les envoyer personnellement mais, entre le fait que j'ai oublié quelle tête est à quel nom et le fait que je ne me souviens plus des pseudos liés aux photos… Si vous les voulez, vous pouvez les taguer, je vous les envoie par mail, étant donné que j'ai vos mails.
Allez, c'est parti ! 

La route fut… Tranquille, sauf quand je voulais m’arrêter pour faire des photos des panneaux.

Voix off de l’assistant : vous m’auriez emmené, j’aurais pu conduire et ça aurait été plus simple pour vous !

-- Ne commence pas à rouspéter, mon petit bouchon.

 

Donc, j’arrive au salon et je croise Julie-Anne B. Je me dis, ah ben c’est bon, je suis au bon endroit ! Sauf que nous nous étions trompés tous les trois ! Parce qu’elle est venue avec son porteur, accompagnateur, garde du corps, mari.
Donc retour dans la voiture en tenue, arrivée rapide au paqbo. Nous entrâmes et là, j’ai découvert le bar ! la partie importante du salon, où on pouvait trouver du café, de la bière, et du chocolat !

 

 

Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020

Mon tour commence, je vois ma Rime. La poésie de notre rencontre démarre immédiatement.
Oui, il fallait que je la fasse, ou ça aurait été une faute professionnelle.

Puis, bien sûr, on a vu notre célèbre Zabou, talentueuse webmaster/teuse du site internet du Comptoir de la culture
Nous sommes allées directement voir Shana et hop ! Photo !
Merci Julie-Anne pour cette belle photo pas floue. Ce sera notre hantise à tous durant tout ce salon ! 

 

 

Je suis ensuite allée saluer Jean-Frédéric Toiron, que je me devais d'aller saluer au plus vite, depuis le temps que nous parlions de notre rencontre ! En plus, il était tout près de ma chère Manon T. Que demande le peuple ? Des sous et du se**, on sait.

Nous avons donc réalisé une photo que tout le monde va lui envier, avec les jambes de votre autrice-bloggeuse et celles de Manon T, bien sûr. 

Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020

Et bien sûr, je retrouvais aussi les jolis kikis de Manon. Et le kiki de Jean-Fré... ? Non, rien...

 

 

J’ai retrouvé sur ce salon, Liah Waureel, que j’avais rencontrée virtuellement sur Wattpad, dont j’avais commencé à lire les mondes d’Alienor. A l'épique, je m’étais dit que c’était dommage, parce que je voulais lire le tome complet d'un coup, et maintenant, je n’ai plus d’excuse, parce qu’il est complet, mais en plus, il y a 4 tomes en tout.

Il va me falloir un peu plus de temps pour tout lire. 

Voix off : – Je peux les lire, moi ! 

– Non, toi, tu as mes propres histoires  lire, et c'est déjà beaucoup. Sans compter les interviews qui...

– Je sais ! Continuez, je vous prie.

Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020

J’ai aussi discuté avec des autrices sans même savoir qui elles étaient. J’ai vu le bouquin d’Alex Kine, je me suis dit,
– "ah tiens, j’avais dit que j’allais le lire, donc, je vais l’ajouter à ma Pile A Lire, comme beaucoup."
onc, je pense que ma Pile A Lire atteint maintenant deux fois ma taille, 1,85 mètres, je le rappelle, histoire de vous donner une idée. Et donc, je vais parler avec plusieurs auteurs, dont ma chère Rime, et après, je vois qu’Alex est à son stand, et je vais la voir, et je lui dis :

Je viens de parler avec toi !

 

Idem avec Emilie Christine, que je voulais aussi voir, et je vais à son stand, et je dis, ben je voudrais voir Emilie Christine, et elle me dit, mais c’est moi ! Et je lui dis, mais on a parlé ! Comment ça se fait que je ne t’ai pas demandé ton nom ? Donc, en gros, j’ai parlé avec plein de gens sans savoir qui ils étaient. Déjà qu’en temps normal, je ne sais pas reconnaître quelqu’un… Je serais capable de ne pas reconnaître ma mère qui passe dans la rue si je ne fais pas attention.

Voix off :  Là, je vais me taire, mais c’est parce que ris. Ne faites pas attention, c’est nerveux.

 Gorillaz, bor*** de mer*** !

Voix off : Plaît-il ? 

C'est le titre du morceau que je voulais mettre en ambiance ! 

Voix off :  C'est en effet ce que j'entendis lorsque je retranscrivais vos notes orales sur l'ordinateur.

 

– J’ai aussi rencontré une très jeune autrice, qui a 18 ans, qui est venue me demander une interview, que je lui ai proposé.

Voix off de l’assistant : – Elle a l’âge d’être votre fille !

Ta gueule.

 

Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020

Ce salon était pour moi l'occasion aussi, de venir parler lecture, rencontrer des auteurs, parler avec eux, les draguer pour avoir des interviews et plus si affinités. Et... j'ai eu le plaisir de rencontrer une très jeune lectrice de 9 ans, Lana. Elle a reçu un superbe cadeau de Manon T.

Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020

Lana, nous aurons bientôt notre interview aussi. Parce que du coup, oui, que je vous raconte ! Lana m'a demandé que je l'interviewe et comme je peux difficilement refuser quelque chose à une petite fille, je lui en ai promis une adaptée.
Voix off : Je n'en crois pas mes oreilles ! Même un juge kiné n'aurait pas obtenu un tel privilège ! Quel talent, cette chère Lana ! 
 

Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020

Nous avons fait un concours d'élégance avec Aly. A vous de voter pour la plus belle paire de jambe. J'en dis pas plus. Je vous laisse juger comme nous étions belles pour ce salon.

Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020
Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020

J’ai rencontré 2 hommes, ce jour-là,  deux auteurs qui sont venus au salon de la romance et je suis très fière de dire qu’ils étaient contents de me voir. Enfin, me voir moi, ou mes jambes ? On ne sait pas.

Voix off : Combien de chocolats leur avez-vous donnés pour qu’ils soient gentils avec vous ?

Je t’ai déjà demandé de te taire.

Voix off : est-ce normal que j’ai entendu dans les bandes son : « ajouter la musique du film d’ACDC avec le petit mec mignon, euh… Comment il s’appelle, lui ? Robert Downey junior. Ça va revenir…

– Attention, l'élastique est tendu !  

 

J'ai aussi découvert Audrey Rousselin, présente pour son premier salon : 

Avec son livre en dédicace :
Trois coeurs pour vingt-quatre étoiles

Hop hop hop, coucou JC ! On parlera plus tard ! 

Voix off : – Ou pas, parce que vous ne pouvez pas courir partout et parler avec les auteurs que vous connaissez déjà...
– Oh, mais qu'on l'assomme ! 
Voix off : – non, parce que vous n'auriez plus personne pour vous aider à corriger l'article...

Nous avons eu de belles jambes... Nous en avons parlé ? Ben voilà.

Nous avons eu de belles jambes... Nous en avons parlé ? Ben voilà.

J'ai pu retrouver Octavie, que j'ai à peine bisouillée, mais dont j'ai apprécié la jolie coiffe !  
 

 

Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020

J'eus aussi la grande joie de voir une grande madame (sans talons, s'il vous plaît !) Une grande madame comme je les aime, naturelle, gentille, et... prête à poser avec une congénère de sa taille qu'elle peut regarder dans les yeux.

Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020

Des autrices, il y en avait partout ! 
Voix off : 
– Et des propositions d'interviews aussi, je suppose ?
– A fond, mon petit bouchon. J'avais soif tellement je parlais pour tout expliquer.
Voix off :  – je doute que vous ayiez parlé uniquement d'interview...

– Mets une photo ici
 

 

Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020

Un concours a été organisé pour gagner une caisse de livres, marques-pages et autres cadeaux faits par les auteurs du salon. Votre serviteuse a participé, bien sûr. Alléchée par l'idée d'avoir beaucoup de livres à ramener.
 

 

Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020

J’ai aussi réalisé l’interview de l’organisatrice du salon. Je la voyais courir partout, à un moment, je l’ai attrapée, nous sommes allées sur le canapé et nous avons passé un moment ensemble. Et quel moment ! Wendy s’est généreusement prêtée au jeu de l’interview en live, avec une gonzesse qui avait écrit ses questions sur papier, alors qu’elle avait un PC qui l’attendait dans sa voiture, mais elle n’avait juste pas le courage d’aller le chercher.

Voix off : Ah, quand je ne suis pas là, les choses changent !

Elle a réécrit avec des notes illisibles, pour transcrire ce qu’elle lui disait en live.

Voix off : ça aussi, j’ai remarqué.

Mais en plus, étant donné que l’autrice-intervieweuse était très très bien organisée, elle s’est trompée de page à un moment ! Donc, elle commençait à poser des questions du jour suivant. En bref, aucun suivi dans les questions.

Voix off : De toute manière, ce n’est pas grave, puisque c’est moi qui ai récupéré tout le travail, à tout taper et tout réorganiser. On dit merci qui ? Merci l’assistant !

– Grumblblblblbl  J’ai aussi constaté, une fois de plus, que mon cher assistant avait énormément de succès. Je n’ai pas pu raconter la version officielle, qui est qu’il est resté au bureau seul toute la journée, avec un quignon de pain, un peu d’eau et un petit chocolat, parce que je ne suis quand même pas un monstre. La version officieuse était qu’il s’occupait de sa maman souffrante. La pauvre a la grippe. Je n’ai pas encore réussi à lui faire attraper le coronavi…

Voix off : GRACIEUSE ! 

– Donc, je disais que si j’étais venue avec lui, tout le monde lui aurait sauté dessus et moi, on ne m’aurait pas vue, malgré mes nombreux centimètres.

Voix off : C’est vrai, Gracieuse, que j’ai autant d’admiratrices ? Oh, mais que je suis content ! Mais… Dites-moi, vous êtes jalouse de mon succès ?

Tais-toi vermisseau.

Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020

J'ai goûté des crêpes au nutella sans huile de palme. Je ne sais pas s'il y a l'option sans descendre sur les hanches...

Il y avait aussi du lait équitable, pour les fermiers. Que du bonheur et du respect du travail de chacun.

Voix off de l'assistant : -- Et une délicieuse tarte poire-chocolat ? 
 

Voix off : -- il manque un sacré morceau, à ce que je vois...
-- Je n'ai pas pensé tout de suite à faire une photo. Oups ! 

Des auteurs qui vont prochainement participer au salon de Bondues, m’ont demandé d’être interviewés pour faire leur promotion au salon. Et comme je suis une femme de défi, j’ai accepté. Le salon a lieu les 14 et 15 mars, si vous êtes intéressés d'y faire une longue visite. 

Voix off de l’assistant : Pas de problème, puisque JE récupère tout le travail ! Ils ont déjà écrit par ailleurs, je vous préviens, je vais vous compter des heures supplémentaires, puisque ces interviews n'étaient pas prévues ! Nous avions défini un planning ! 

Mon petit bouchon, calme-toi, tu aimes que je te gratouille ici ? Hum ? Tiens, prends un petit chocolat, ça va bien se passer. Ca va glisser tout seul.

Tiens, je n'ai pas parlé du projet qui a germé dans ma tête, lors de ce salon, d'interview des éditeurs, aussi ? 
Voix off :
Pardon ?
– Non, rien, mets cette photo en ligne, mon petit bouchon, ça va bien se passer. Reprends un chocolat de la boîte que j'ai achetée au salon.
– Mandy, de Something Else editions, je te recontacte très vite

 

Voix off :  Il paraît que vous avez aussi parlé de la fille de la voisine si mignonne ?

Oh, m’en parle pas ! Il a même fallu que je montre des photos ! Celles que tu as faites quand elle a essayé un de mes chapeaux et mes docks ! D’ailleurs, ce serait bien que tu cesses de la laisser entrer en permanence chez moi, parce qu’elle me perturbe dans mon travail d’autrice.

Voix off : Vous avez parlé de cette petite fille mignonne ?

Oui, d’ailleurs, j’ai aussi parlé de l’horoscope de pâques 2018 où elle m'a perturbée et de celui de 2019, et tu sais quoi ? Il faut que j’envoie un lien maintenant ! Je te préviens, pour l’horoscope de 2020, tu as plutôt intérêt à faire en sorte qu’elle ne soit pas dans le coin !

Voix off : beh pourquoi, elle est si sage ! Et en plus, vous ne vous en occupez même pas, c’est moi qui m’en occupe ! Cessez donc de vous plaindre !

A partir du moment où tu auras réussi à lui retirer les piles et à la mettre en mode muette, ça me plaira mieux déjà.

Voix off : Il faut être patiente aussi. C’est une petite fille de 2 ans, son énergie est normale.

Oui, ça se recharge plus vite qu’un téléphone GSM, ces bestioles !

Rainbooks romance - Orchies (59, hauts de France), le samedi 15 février 2020

J’ai failli repartir toute nue de ce salon, parce qu’entre celles qui aimaient mes collants, mon collier, mes chaussures, mon sac, ma robe, on m’a dit que c’était pas toujours la bonne taille, mais bon, un petite reprise, c’est plié. Alors, je veux bien repartir toute nue, mais pas sans mon sac. Il y a quand même des limites !

Voix off de l’assistant : Je comprends enfin la raison pour laquelle vous avez grogné quand je vous ai proposé de le ranger.

N’oubliez pas de parler de Vijoli, cette artiste qui réalise des sacs superbes, pratiques et que tout le monde nous envie. Elle nous propose ses sacs en live dans la région parisienne, ou sur son site, par correspondance.

Ma fournée d’interviews a été fournie, généreuse, bien accueillie. De nombreux auteurs ont accepté. Les adresses ont été répertoriées. De nombreux mails ont été envoyés.

Voix off de l’assistant : Ah oui, je sais, j’ai eu assez de travail !

 

Il y eu aussi des photos postées sur Instagram, des mises à jour sur l’article, des tweets, il y a eu de tout ! Mais ce n'est pas fini. Vous voulez savoir comment s'est passé le dimanche ? C'est ici.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article